Interview Maxime Braesch

28052563 10209339632966597 703580288 n 1

Salut Max je te laisse te présenté

Salut, je m'appelle Maxime BRAESCH, j'ai 24 ans et je suis mécanicien automobile au Garage de la Vallée à Gunsbach (Renault). J'ai débuté en sport auto à l'âge de 18 ans avec une 106 N1.

 

Parles nous de ta nouvelle monture

Alors c'est une Mitsubishi Evo 8 groupe A qui développe 310 chevaux. Équipée d'une boite crabot Samsonas, de gros freins brembo, frein à main hydraulique avec un pont arrière débrayable. C'est une voiture qui a déjà fait de gros résultats en groupe N avec Johan Vanson notamment à la final de Samer où il termine 3 au scratch. Elle a ensuite été acheté par Frédéric Guegan, qui l'a passé en groupe A, à qui je l'ai ensuite racheté.

 

Quel et ton projet avec cette auto ?

Cette année l'objectif principal reste le trophée Clio R3T auquel je prendrai part à partir du rallye Lyon Charbonnière. En ce qui concerne la Mitsu on va essayer de faire quelques rallyes dans la région pour le plaisir, pour les partenaires et pour essayer de jouer la gagne si c'est possible.

 

Que retiens tu de ta saison 2017?

Ce qu'il y a à retenir sur l'année 2017 c'est forcément mes premiers pas en formule de promotion. Ça a été vraiment une très bonne expérience même si elle a été courte par manque de budget. Malgré le fait qu'on n'a pas été dans des conditions optimales à cause d'un manque de roulage et une voiture qui n'était pas forcément au point et aboutie pour jouer la gagne, nous avons beaucoup appris et progressé en deux rallyes pour au final être rapidement très proche des pilotes de tête qui sont bien rodés à ce genre d'exercice. Il y'a aussi le rallye Vosgien avec la clio où l'on a vraiment pu montrer notre potentiel au milieu des WRC et R5.

 

Tu as commencer à l'age de 18 ans avec la 106 que retiens tu de tes débuts avec Loick en copilote ?

J'en garde de très bons souvenirs quand on a commencé avec Loïck on ne connaissait pas grand chose au rallye. N'ayant jamais fait de sport auto avant ça on a su faire nos armes aux fils des années, nous avons aussi beaucoup galéré mais jamais rien lâché ! Au final ça fait de supers souvenirs et c'est d'autant plus satisfaisant de pouvoir rouler à l'heure d'aujourd'hui avec de grosses autos, en formule de promo ou même de pouvoir se battre avec des références de la région qui me faisaient rêver il y a quelques années lorsqu'on allait voir des rallyes avec les potes et qu'on avaient même pas encore le permis. Au moment où l'on a commencé c'était quelque chose qui faisait partie d'un rêve, mais on ne pensait jamais pouvoir y accéder un jour.

 

Quel rallye t'a marqué?

Dans un premier temps le rallye national Stanislas avec la clio groupe N : notre premier podium scratch on ne s'y attendait pas du tout et ça a été vraiment un super moment ! Puis le rallye Vosgien en 2017, même si on est contraint à l'abandon dans l'avant-dernière spéciale suite à la casse de l'embrayage de la clio, on a vraiment fait un gros rallye avec près de 2 min d'avance sur le deuxième 2RM et dans le rythme des R5 et WRC voir même devant sur certaines ES

 

Qui ta donné envie de devenir pilote?

Forcément Sébastien LOEB comme je pense bon nombre d'entre nous. Je me suis découvert la passion de rouler et de piloter à l'âge de 16 ans lorsque j'ai débuté ma conduite accompagnée et tout est partit de là.

 

Quel serait ton rêve pour ton avenir en rallye?

J'en ai pleins des rêves mais en rallye et dans le monde du sport auto en général à l'heure d'aujourd'hui les rêves qui sont les miens se réalisent avec de l'argent et sont clairements inaccessibles. On le sait tous c'est le nerf de la guerre pour nous tous passionnés qui pratiquons le rallye : c'est un sport qui coûte énormément d'argent. Je pense avoir réalisé déjà beaucoup de mes rêves, pourquoi pas une victoire scratch encore et je pourrais arrêter serein ensuite en me disant que j'ai pu faire tout ce qui était en mes possibilités.

 

As-tu un message à passer

Bien-sûr j'aimerai dans un premier temps remercier mes parents, ma chérie, ma famille et mes amis qui sont toujours présents et derrière nous ! Ils font toujours le maximum on ne ferait absolument rien sans eux, ils s'investissent toujours à trois-cent pour-cent j'ai vraiment une chance énorme de les avoirs à mes côtés. Je ne pourrai même pas citer tout le monde tellement ils sont nombreux. Je n'oublie jamais qu'à chaque fois qu'il y a un bon résultat ce n'est pas le miens mais clairement le notre à tous ! Et j'aimerai remercier mes partenaires également qui nous soutiennent et qui croient toujours en nous aux fils des années.

 

On te remercie pour nous avoir répondu et on te souhaite une bonne saison 2018

Voilà merci à toi également je te souhaite une bonne saison 2018 !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire